Image Image Image Image Image

Bienvenue aux gîtes du Mas de Rinette, dans le Sud de la France


Dans le Sud-Ouest de la France, en Languedoc, se trouve Le Mas de Rinette, proposant la location de gîtes au milieu des champs de blés et de tournesols du Lauragais. Nadine et Serge seront heureux de vous présenter leurs gîtes. La convivialité, la proximité avec le terroir et le naturel sont les mots-clés de notre philosophie du recevoir.


Le Mas de Rinette, ancienne bergerie du XVIIème ne possédait que 2 bâtiments, la maison d’habitation du berger avec la bergerie et le poulailler avec l’étable à cochons. C’est à la place de ce dernier que le gîte Le Tournesol a pris possession des lieux. Au XVIIIème siècle, 2 autres bâtiments sont construits ; une remise pour le foin et un hangar pour les charrettes et le matériel divers. Nadine et Serge y ont aménagé deux gîtes, L’Acacia et Le Pastel.


La capacité d’accueil du Mas de Rinette, flexible, peut accueillir une personne seule, un couple, des familles ou un groupe allant jusqu’à 24 personnes. Le Mas de Rinette met à disposition des espaces jeux et détente pour les petits et les grands. Une piscine sécurisée où le confort et la tranquillité vous permettront d’apprécier la sérénité des lieux.



Le Languedoc-Roussillon reste une destination peu connue et préservée : terre de contraste où mer, montagne, soleil et lumière se mèlent en parfaite harmonie.


Un soleil présent plus de 320 jours par an, des arrières saisons particulièrements douces, un patrimoine riche et une culture féconde. Voilà bien des atouts qui confèrent à notre région un certain art de vivre, idéal pour passer des séjours.


Le Mas de Rinette est situé à l’intersection de trois départements du Midi.
L’Aude, la Haute-Garonne et l’Ariège ont chacun leurs particularités, leurs sites classés, et leurs activités diverses et variées.


L’Aude


En plein cœur des terres du Pays Cathare, de la mer Méditerranée aux Pyrénées, des espaces lagunaires au Massif Central, des Corbières au Lauragais, elle présente sur l’ensemble de son territoire une palette exceptionnelle de paysages et de sites naturels.


Le Canal du Midi, construit par Pierre Paul Riquet au XVIIème siècle, sous le règne de Louis XIV, est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis décembre 1996. Architecture exceptionnelle : ouvrage de 240km de long alimenté par un système très sophistiqué, près de 350 écluses, ponts, aqueducs, épanchoirs, tout confondu, dont certains n'ont pas été modifiés depuis leur origine.

Un chemin de halage bordé d’arbres tricentenaires permet la promenade à pied ou à vélo à l’abri des rayons du soleil du plein été. Ses eaux accueillent les petits bateaux ou les péniches sur lesquels vous pourrez embarquer pour faire des croisières fluviales sans permis et ainsi visiter les villes étapes.


La Cité de Carcassonne, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, impressionne par ses deux enceintes fortifiées et ses 52 tours et barbacanes. En 2600 ans d’histoire, Gaulois, Romains, Wisigoths, Sarrasins, et Francs y ont laissés leurs empreintes. Deux entrées privilégiées vous sont proposées dans la Cité : l’une au pied de la tour Narbonnaise, l’autre au château comtal. Film sur grand écran, parcours sur le chemin de ronde ou les hourds, salles et tours cachées des regards, fier paysage de l’Aude, offrent aux visiteurs l’essence même de la cité restaurée par Viollet-le-Duc.



Vous pourrez aussi visiter les différentes abbayes, concentrées de sculptures romanes respirant la sérénité à l’intérieur des différents cloîtres et des jardins.


Les châteaux du Pays Cathare, vestiges du catharisme au cœur de la Montagne Noire, de la vallée de l’Aude ou du pays ariégeois, vous feront découvrir l’histoire de ces lieux.



Le Lac de la Ganguise, un espace naturel de 500 hectares à la croisée des chemins entre mer et océan, vous permettra de pratiquer planche à voile, funboard, canoë, dériveur et catamaran.




Voyagez à travers le temps dans La grotte de Limousis, la plus grande grotte aménagée du pays cathare avec son lustre d’aragonite unique au monde par sa richesse et sa diversité, elle permet aux plus grands comme aux plus petits de découvrir le monde souterrain dans ce qu’il offre de plus magique.



Le gouffre géant de Cabrespine, à 10 minutes de la Grotte, qui par son gigantisme et son extraordinaire diversité complètera agréablement votre découverte du monde souterrain.



Au château de Chalabre, initiez-vous à votre rythme aux nombreux ateliers médiévaux par tous les temps, démonstration équestre, jeux anciens, joutes, combats, dressage et autres.


La Haute-Garonne


Au cœur du Sud-Ouest, la Haute-Garonne. Le soleil y a élu domicile. Ici, les gens vous accueillent avec l’accent qui chante dans une terre riche de contrastes.


Les Hautes-Pyrénées, c’est ici que culminent des pics de plus de 3 000 mètres, tel le pic de Perdiguère. Au pied des cimes, la cité de Luchon, dénommée à juste titre « Reine des Pyrénées », permet la pratique de nombreuses activités de pleine nature comme la randonnée (GR 10, tour du lac d’Oô, la Passejade…), le canyoning ou encore le rafting et le canoë-kayak. Dans les vallées voisines d’Aspet et de Saint-Béat, la nature reste préservée, avec une faune et une flore encore intactes. En hiver, 4 stations de ski ouvrent leur domaine : Le Mourtis, Peyragudes, Luchon-Superbagnères et Bourg d’Oueil.


Le Comminges, des sites retraçant l’histoire comme l’abri préhistorique d’Aurignac, la villa gallo-romaine de Montmaurin, les Gorges de Lespugue, l’Abbaye de Bonnefont... Ils sont autant de sites permettant aux visiteurs de redécouvrir la préhistoire, l’antiquité et le Moyen-Age au cœur de sites préservés.




Toulouse, traversée par la Garonne qui prend sa source chez notre voisine l’Espagne, la Haute-Garonne est fière de Toulouse, la «championne» de l’aéronautique, riche de musées et de sites uniques (musée des Augustins, basilique Saint-Sernin, les Jacobins…). Pour l’émotion et la magie des lieux, ne manquez pas de flâner en fin de journée dans ses ruelles médiévales, sur les quais de Garonne pour vous imprégner de cette ambiance si particulière à la Ville Rose, chère à Claude NOUGARO, enfant du pays.




Des villages de caractères, une trentaine de bastides des XIIIe et XIVe siècles parsèment chaque coin de campagne. Une halte sous leurs imposantes halles centrales montre aux visiteurs que de tout temps, les hommes ont consacré leur génie à bâtir des monuments remarquables tels Grenade, Revel, Montesquieu-Volvestre, Martres-Tolosane, Montbrun-Bocage, Alan, Saint-Sulpice-sur-Lèze, Palaminy. Sans oublier le site majestueux de Saint-Bertrand-de-Comminges avec sa ville antique, sa cathédrale et son village médiéval construit sur un promontoire. Il est classé parmi les plus Beaux Villages de France.



L’Ariège


Au Sud-Ouest du Mas de Rinette, à 20 minutes, nous entrons dans le département de l’Ariège. Là, de nombreux sites seront la cible de votre curiosité.



Le château de Foix, édifié en hauteur pour sa protection, il est longtemps la résidence des comtes de Foix. Aujourd’hui, les collections du musée départemental de l’Ariège abritées en son sein nous permettent de découvrir différentes thématiques telles que l’histoire du comté, la guerre au Moyen-Âge ou encore les prisons du XIXème siècle.




La cité médiévale de Mazères, déjà occupé par l’Homme aux temps préhistoriques sera quelques siècles plus tard, civilisée par des gallo-romains. Le plus célèbre des Comtes de Foix, le flamboyant Gaston Fébus, y élève son château et fait de Mazères sa ville préférée, une ville qui reçoit désormais seigneurs, princes et rois.



Le parc préhistorique de Tarascon-sur-Ariège, magnifique décor pyrénéen, est aussi l’endroit des grottes ou du musée vivant sur les métiers d’antan.


Les parcs acrobatiques forestiers, pour les amoureux de la nature, sont le meilleur moyen de se déplacer d’arbres en arbres. Un peu plus loin de la montagne sur la rivière tumultueuse, des parcours aventures en canoë rafting sont accessibles.


La première piste de ski, située à Ax-les-Thermes avec sa station balnéaire, est vivante sur toutes les saisons et vous apportera juste la petite dose de tohu-bohu souhaitée.
Sortant de l’Ariège, vous aurez le loisir de vous retrouver en pleine montagne, aux portes de la principauté d’Andorre, le Pas-de-la-Case.






Salles sur l’Hers


Au cœur du Lauragais, en région de la Piège, nom qui signifie littéralement les reliefs venant de l’occitan Pech et par déformation Piège, se trouve Salles sur l’Hers. Depuis la période gallo-romaine, le territoire de la Piège est réparti en propriétés privées, généralement des exploitations agricoles et des terres publiques dites Domaine du fisc.


Le toponyme Salles proviendrait du terme germanique Sala désignant un château, une résidence seigneuriale. Le premier seigneur connu nominalement désigné était Jean de Salles en 1145. Donc dès le XIIe siècle, le lieu de Salles est attesté. Le château de Salles n’étant à cette époque qu’une tour carrée.


La grande et petite histoire


Un peu d’histoire nous conduira au XIIIe siècle où la seigneurie et les terres de Salles appartenant au seigneur Arnaud de Salles, propriétaire du château et des terres environnantes, couvertes principalement de forêts. Ces terres furent confisquées par Alphonse de Poitiers, comte de Toulouse. En effet, le seigneur des lieux Arnaud de Salles, condamné pour hérésie, fut dépossédé de ses biens en 1257. C’était la période de l’inquisition dans le royaume de France, croisade et répression contre le catharisme par le roi Louis IX (Saint-Louis) et le pape Grégoire IX. En 1268, Raimond Galabert adressa une requête à Alphonse de Poitiers en vue de récupérer ces terres qui lui auraient été données comme dot par Arnaud de Salles, son beau-père. Requête qui sera rejetée.

En 1270, Alphonse de Poitiers créa le village de Salles et ordonna la fondation de la bastide de Salles sur l’Hers. Ayant un rôle essentiellement économique, la bastide, qui bénéficiait d’un statut privilégié devait attirer la population rurale environnante. Village neuf, les rues étaient à angle droit. Véritable exploitation agricole, cette fondation n’avait qu’une fonction défensive accessoire.


Du XIV au XVIème, la baronnie de Salles passa par succession et mariage, de la maison des Villars, à la maison d’Espagne Barcelone, à la famille de Montesquiou. A la fin du XVIe siècle, George de Pontaut, fils de Bernard de Montesquiou est le propriétaire de la baronnie de Salles sur l’Hers. Il la vendit à François de Roquefort, seigneur de Marquein. La tradition rapporte qu’en 1579 et 1581, Catherine de Médicis aurait séjourné au château de Marquein.


A partir de ces années, les terres et propriétés ne sortirent plus de la maison des Roquefort jusqu’en 1797. La fortune immobilière de la famille Roquefort était à son apogée et prît le titre de Marquis dès la fin du XVIIe siècle. Dans les années 1790, c’est la période de la Terreur en France avec la Révolution et toutes les grandes familles nobles ont perdu quelque chose en ces temps difficiles.


Au pays des trois ors


Dans le Lauragais trois grandes économies font la richesse de la région : l’or blanc, l’or bleu, l’or jaune.


L’or blanc est la laine, l’élevage de la brebis est donc une valeur sûre de la région. Dans cette optique, au XVIIème siècle, beaucoup de pâturages ont été aménagés par défrichement au cours d’un remembrement. Durant les années 1960-1970, l’État en exécuta un second de bien plus grande envergure dans le but d’expanser une nouvelle fois ces espaces d’élevage.


L’or bleu pour finir : le Pastel, matière qui a donné une page d’histoire au Lauragais ainsi que la richesse à sa région. En effet à partir du XVIème siècle, la culture du Pastel connaît un essor étonnant dans le bassin toulousain. Il s’étend le long de la vallée de l’Hers Mort et dessert une grande partie de la Piège qui connaîtra l’une des périodes les plus brillantes de son histoire. Malheureusement, en cette période, véritable âge d’or du Pastel, ce commerce sera stoppée pour trois raisons : les guerres de religion, l’imposition de taxes énormes et surtout la concurrence de l’indigo. Celui-ci venait des Indes occidentales et était de moindre qualité que le Pastel quant à la tenue des couleurs dans le temps par rapport à l’indigo.


L’or jaune est le blé qui a toujours été la valeur noble jusqu’aux années 1850. 1850, L’époque de la création dans la région du chemin de fer, qui amena des blés beaucoup moins cher venant de la Beauce et de la Brie, puis de l’étranger par bateaux de Marseille ou Sète sur le Canal du Midi.


La ferme Beau Soleil


Nous ne serions pas loin de penser que la ferme-bergerie Beau Soleil répertoriée sur une carte du XVIIe siècle était la propriété de la famille Roquefort comme beaucoup d’autres fermes sur la région de la Piège. La ferme Beau Soleil deviendra par succession, donation ou achat : Arguze nom du nouveau propriétaire de la bergerie, pratique courante à l’époque. Par déformation du langage, le domaine Arguze, tel qu’il est inscrit au cadastre, devint Argouse.

Sous Louis XIV au XVIIe siècle, Argouse était une bergerie de brebis lauragaises, espèce presque disparue à ce jour. Le dernier troupeau étant répertorié en 1985 à Lafarge à proximité de Vixiège au Nord de Mirepoix. Sa laine très blanche était lavée puis filée dans chaque Borde (ferme), la spécialité des personnes âgées.

Argouse s’étendait jusqu’au ruisseau Les Métayères qui se jette dans le Gardiole qui lui-même rejoint L’Hers Mort alimenté aussi par la résultante des eaux pluviales venant des collines du Razès près de Castelnaudary et non pas par une source comme L’Hers Vif, rivière qui passe à 12 km d’Argouse, à Mazère.


Le Mas de Rinette


Le domaine Argouse resta une ferme lauragaise jusqu’à l’après-guerre puisque dans les années 1946 quatre personnes y vivaient des produits de l’élevage et de l’agriculture. Sans doute la famille Rouge-Maleville, peut-être parents du curé de Salles sur l’Hers, Julien de Maleville, qui procéda à d’importants travaux d’embellissement de l’église du XVIe de 1975 à 1981. Ceux-ci feront en sorte de donner une valeur certaine au domaine.

Actuellement, la propriété est axée sur l’accueil touristique car au carrefour de lieux d’intérêt comme le Canal du Midi, la Cité de Carcassonne, tous deux au patrimoine de l’UNESCO, sans oublier les châteaux du Pays Cathare et les différentes Abbayes.

Les priopriétaires actuels, Nadine et Serge Médina, ont voulu apposer leur marque mais aussi donner un nom à ce lieu. Ils ont donc décidé de surnommer le domaine Argouse Le Mas de Rinette, rendant ainsi hommage à un membre de la famille.

Nous vous souhaitons la bienvenue dans cet endroit magique du Lauragais, au pays des Mille Collines, ayant vue directe sur la Chaîne des Pyrénées et sur la Montagne Noire, contrefort du Massif central. Petit coin de nature préservé par le temps, perché sur la crête qui mène de Salles à Marquein, où il fait bon vivre et où l’on comprend après y avoir séjourné, pourquoi les anciens avaient surnommé le Mas de Rinette La ferme Beau Soleil.



Catégorie Sujet Destination Temps
approximatif
Distance Commentaire
Transport
Aéroports Toulouse 60min 60km
Carcassonne 45min 60km  
Gares SNCF Villefranche de Lauragais 17min 17km  
Castelnaudary 25min 24km  
Médical
Médecin Salles sur l’Hers 5min 4km Parle aussi anglais et allemand
Infirmière  
Dentiste  
Kinésithérapeute  
Pharmacie 04 68 60 31 17
Alimentation
Boucherie - Primeur - Epicerie Salles sur l'Hers 5min 4km  
Epicerie - Dépôt de pain St Michel de Lanès 5min 5km  
Supermarchés Castelnaudary 25min 24km  
Villefranche de Lauragais 17min 17km  
Mazères 20min 18km  
Caves viticole Gaillac 1h 90km Vin rouge, rosé, blanc - www.cave-gaillac.fr
Castelnaudary 25min 24km Une cave,un bistrot, découvrez les vins du Languedoc - 04 68 23 00 73
Bar - Restaurant
Au Gré de l’Hers Salles sur l’Hers 5min 4km Cuisine méditerranéenne - Pizza - Café -
www.augredelhers.com
Hostellerie Etienne Labastide d’Anjou 20min 18km Cassoulet impérial traditionnel -
www.hostellerieetienne.com
La Camarétoise Villefranche de Lauragais 17min 17km Crêperie Bretonne
Produits détaxés
Tabac - Alcool
Cuir - Vêtements
Certains produits alimentaires
Electronique
Pas de la Case 1h30 145km  
Andorre 2h15 180km  
Bossost 2h10 190km  
Le Perthus 2h30 200km  
Marchés locaux
Lundi Castelnaudary 25min 24km Grand marché traditionnel sur trois places de la ville
Mirepoix 35min 31km Marché typique du sud dans une ancienne bastide médiévale
Mercredi Belpech 20min 16km Marché traditionnel
Bram 35min 33km Marché en centre ville construit à l’époque Gallo-Romaine
Jeudi Mazères 20min 18km Marché typique dans une ancienne bastide médiévale
Vendredi Villefranche de Lauragais 17min 17km Marché traditionnel
Samedi Revel 45min 34km Très grand marché traditionnel
Fêtes dans la région
Fête Nationale 13 juillet Castelnaudary 25min 24km Feu d’Artifice sur le Grand Bassin du Port de Castelnaudary
Fête Nationale 14 juillet Carcassonne 45min 60km Feu d’Artifice, embrasement de la Cîté Médiévale (passage annuel TF1)
Fête du Cassoulet Castelnaudary 25min 24km Dernier week-end du mois d’août
Fêtes de village       Juillet/août
Divers
Bureau de tabac Salles sur l’Hers 5min 4km  
Bureau de Poste  
Tour de France 2014 Carcassone 45min 60km 21 & 22 juillet - Départ étape 16 - www.letour.fr
Fanjeau 35min 30km Passage début étape 16